Le Sifflet



Le couloir de la Ficelle

La Ficelle

Présentation

Cette voie se déroule dans la face nord de la pointe du Sifflet vers le Pas de la Coche.
Pour trouver une certaine difficulté, il faut faire cette voie à l'automne vers novembre, lorsque la neige a couvert la face sans être trop épaisse (on se méfiera des plaques).
Lorsqu'elle est bien enneigée elle devient skiable.
C'est donc une voie neige glace que l'on peut coter D pour environ 250 m.
Carte IGN  3335 ET -  Bourg d'Oisans

Approche

Du parking supérieur (1336 m) du pont de la Betta (atteint depuis Brignoud via Prabert), remonter le sentier vers le pas de la Coche.
En arrivant sous le pas (épingle la plus au sud, 1870m env.), quitter le sentier pour s'engager vers le Sud dans le cirque que l'on traverse (cailloux casse pattes) pour gagner le pied de la face à l'aplomb du sommet (1h30 - 2h).

Description

Attaquer à l'aplomb du sommet, passer la première barre par la gauche et remonter une pente de neige (40°) en tirant vers la droite.
Après environ 100 m traverser horizontalement vers la gauche pour gagner le pied d'un couloir.
Remonter le couloir jusqu'au pied d'un étranglement formant un gros surplomb (45°).
Eviter ce surplomb par la droite en remontant une raide pente de neige (50° (1 p)) et dés que possible traverser vers la droite (55° ancre merdique) pour gagner une petite épaule (1p) que l'on enjambe pour atteindre après 10 m facile un bon relais sous une pierre coincée (longueur de 50m).
Passer le bloc coincé (glace ou courte échelle) et remonter le couloir qui part en diagonale vers la droite (30° puis 45°).
Franchir la sortie étroite du couloir en passant un passage raide (55°) mais court à gauche puis suivre la barre vers la droite et sortir à la brèche de l'arête E.
Une dernière petite longueur facile mène au sommet.

Descente

On descend par l'arête E (on repasse donc au collu) puis on se dirige au mieux pour aller jusqu'au Pas de la Coche (ne pas couper à gauche pour éviter de se fourvoyer dans les barres) puis on rentre par le sentier.

Histoire

Notre ascension : 8 novembre 1998 (V.Allarousse X.Dorel)
Le nom de "la ficelle" s'est imposé car si elle zizague dans la face, elle reste quand meme accrochée au Sifflet.


Goulotte et Arête Nord

Présentation

Combinaison logique et variée. Pas de grosses difficultés, mais c'est finalement assez long.
Demande une certaine expérience du 1er de cordée pour l'assurage dans ce terrain mixte belledonnien typique.
Souvent praticable dès Novembre, mais attendre quelques jours après une chute de neige: risque de coulée dans le couloir + gros brassage sur l'arête.
La difficulté diminue certainement avec un enneigement d’hiver

AD+, Nord

Approche

de 400 m (45') à 600 m (1h30). Du pont de la Betta (si la route est ouverte), monter vers le Habert d'Aiguebelle. A la sortie de la forêt, au niveau du replat vers 1650m, traverser vers le Nord jusqu'au pied du couloir/goulotte évident.

Description

Remonter le couloir/goulotte évident qui raye la face, au départ le long d'un dièdre couché puis dans l'axe. Au niveau d'une petite grotte, un pas délicat pour traverser à gauche. La suite est plus facile. A la sortie du couloir, au niveau d'un entonnoir neigeux, tirer à gauche vers l'arête puis suivre celle-ci jusqu'à la première pointe. Celle-ci peut se contourner par la gauche. La pointe suivante se grimpe le long du fil: 25 m, dalles couchées, mixte un peu délicat. La pointe suivante se contourne par la droite, puis revenir sur le fil. On atteint une selle neigeuse, échappatoire facile sur la gauche. La suite jusqu'au sommet est facile.

Descente

Soit par des pentes débonnaires vers le Pas de la Coche, soit revenir sur ses pas jusqu'au couloir versant est que l'on descend pour rejoindre le sentier

Histoire

Topo envoyé par Jérome Weiss en décembre 2008.


La goulotte de départ