Ce topo m'a été envoyé par Sébastien Escande, je vous le fourni en l'état.

TD 400 m

Cet itinéraire, sur ce sommet perdu loin au dessus de la Romanche au fond du cirque de la Petite Vaudaine, s’avère un des plus technique et varié du massif. De plus, sa relative proximité de la Croix de Chamrousse permet de projeter cette ascension à la (grosse) journée.

Pour justifier une telle approche, que trouve t’on sur ce Pic de l’Homme ?

De belles longueurs de glace (L2, L3) où l’on peut brocher (rare dans Belledonne), une autre plus mixte (L3 glace fine, passage étroit bien combat de rue typique du massif), un zeste de neige (beau goulet dans L6) avant de terminer sur un bastion rocheux que l’on franchit par du mixte estival (piochonage dans l’herbe, la mousse, certainement parfois de la neige). Le tout au soleil l’après midi avec un retour au pied de la face en marchant …

 

Matériel : 

1 jeu complet de friends; pitons ; 2, 3 broches, corde 60m conseillée…, skis

 

Accès :

 3h à ski depuis la Croix de Chamrousse, par le col de la petite Vaudaine (50m au dessus au Nord). Descendre le couloir puis traverser la combe (avalanches !). Dépôt des skis sur une épaule au pied de la face.

Description 

Compter 5 à 6 h

 L1 60 m remonter l’étroit couloir ; R1 RD au pied du premier ressaut

L2 60 m Glace 65° puis neige ; partir à gauche dans une belle longueur de 25 m de glace 4. R2 en R G.

L3 60 m neige puis ressaut de 20 m glace (4+), ne pas remonter le couloir mais partir rive gauche pour faire R3 sur un pin sur une épaule. Traverser vers la droite pour refaire un relais en rive gauche (pin) du couloir de droite (R3 bis)

L4 60 m Remonter le goulet de glace puis la glace plaquée rive gauche pour rejoindre une rampe de glace étroite franchissant un ressaut déversant (très fin et étroit, bonnes protections en rocher dans le passage) ; rétablissement délicat . Remonter 10 m puis rejoindre par une petite escalade un gros pin rive gauche, R4.

L5 60 m Remonter le couloir et s’en échapper rive droite par un court ressaut mixte. R5 sur un pin

L6 60 m Rejoindre par une traversée mixte facile le couloir de gauche formant un étroit goulet et le remonter. R6 sur le fil de l’arête.

Variante possible (plus intéressant) : remonter l’éperon mixte dominant le relais jusqu’au sommet du gendarme d’où l’on redescendant facilement sur R6 par le fil de l’arête.

L7 60 m Remonter par du mixte facile puis une petite arête neigeuse puis attaquer le bastion rocheux par une traversée ascendante à gauche puis revenir à droite faire le relais (R7) à côté d’une grosse écaille décollée.

L8 60 m Par une traversée horizontale à gauche (délicat) au pied de l’écaille, rejoindre l’arête et atteindre le sommet par une pente de neige

Descente :

 Idem accés en 2h30, 3h ou par le col de la Passure.
 

Ascension :  S.Escande et A.Bouchet  le 10/02/2004