Ce topo m'a été envoyé par Sébastien Escande, je vous le fourni en l'état.

D+ (IV/4/M4) 300 m –   ( photo topo complet )

Découvert lors de l’ascension un mois plus tôt du Pic de l’Homme (« Directe de la Vaudaine »), cette ligne a pu être parcourue « in extremis » ce 16 mars 2004, deuxième jour d’une vague de chaleur digne d’une fin mai. Le mauvais jeu de mot du nom de baptême fut largement inspiré de ces circonstances.

 

Le versant caché du très classique (à ski) Grand Sorbier offre un versant complexe, tourné vers l’Oisans et plongeant sur la basse vallée de la Romanche, 2000 m plus bas… Cet itinéraire est varié et soutenu : goulotte encaissée sur deux longueurs puis face suspendue sur le flanc nord-est de l’éperon (longueurs de glace/mixte) pour enfin sortir sur un éperon rocheux facile

Matériel :   Rien en place : prévoir friends 0,5 à 2 ; qques pitons ; 4 broches , encordement à 60m conseillé, skis

Accès :   1h15 de la Croix de Chamrousse, rejoindre le col 2410 m (dépôt des skis) en remontant le couloir puis la combe situés immédiatement au nord du Grand Sorbier. De là, descendre par un couloir au sud-est en longeant le bord de l’éperon est jusqu’à l’attaque vers 2230 m.

Description

Compter 3 h30

L0 20 m remonter le goulet jusqu’au pied du premier ressaut (R0 rive doite).

L1 60 m Glace-mixte 80° (assez étroit) sur 15 m, neige puis un deuxième ressaut (70°). R1 grotte RD

L2 50 m Remonter le couloir et faire relais rive, R2

L3 50 m Traverser le couloir puis en ascendance à g. un ressaut mixte (M3) puis droit une pente glacée (65°) bordée à droite par des dalles raides et à gauche un pente de neige suspendue. R3 RD

L4 60 m Partir à droite dans un ressaut mixte (10 m - M3) puis remonter un dièdre glacé étroit (ensemble de 4, glace fine), le quitter à gauche pour rejoindre l’arête. R4 sur un pin

Variante (si manque de glace, cas à l’ouverture) : après le premier ressaut mixte traverser à gauche (M4) pour rejoindre une rampe glacée menant à l’arête que l’on suit jusqu’au pin (R4)

L5/6 80m Remonter l’arête neigeuse puis l’éperon mixte (ou rocheux) facile en tirant à droite pour gagner son fil menant facilement à l’antècime nord (2500 m).

De là, gagner facilement le sommet principal en suivant l’arête vers le sud : neige, court passage rocheux.

Descente :
1h jusqu’à la Croix. Du sommet ou l’antécime nord, partir plein ouest sur 50 m puis plein nord pour traverser le versant nord-ouest par une vire facile mais exposée (au dessus de barres rocheuses) – un court passage de désescalade – 15’ jusqu’au col (voir photo). De là, par l’itinéraire de montée rejoindre le ts des Lacs Roberts.

Ascension :  Sébastien Escande et Jérome Weiss; le 16/03/2004