Ces topos m'ont été envoyés par Pierre Chapoutot, je vous les fournis en l'état.

Situation

Ces piliers se placent à l'orée du Vallon de la Croix, en rive droite, à proximité du col du Glandon et en face de la cime du Sambuis. Ils ne sortent pas au sommet, mais se tiennent entre 2140 et 2360 m d'altitude. Ils sont séparés par un vaste couloir-dièdre dont la partie supérieure est barrée de grands toits.

Approche

Du col du Glandon, prendre le sentier qui part en traversée faiblement ascendante vers le Vallon de la Croix, puis rejoindre la base des piliers par un cheminement évident (35/40 minutes). Les deux départs sont proches l'un de l'autre, dans une charmante petite conque avec un micro-névé pour la bière (cairns).

Pilier de gauche

200 m, TD non équipé (1 spit en place). Bon gneiss. Fait par Pierre Chapoutot et Frédéric Chevaillot le 26 septembre 1997. Prévoir pitons variés, coinceurs, friends et sangles. Corde 50 m.

Départ dans la fissure évidente qui raye le mur raide au-dessus de la conque (1 spit visible dans le haut). 2 spits seraient les bienvenus à R1. Puis suivre le fil, plutôt sur son flanc droit, jusqu'au niveau des toits. Partir alors en oblique à gauche et sortir dans des plaques à gauche des toits.

Pilier de droite

220 m, TD sup équipé à partir de R1 (20 goujons de 8 mm et 7 ou 8 pitons + 7 relais. Mousquetons laissés aux relais pour la descente : merci de ne pas les faucher). Gneiss compact assez remarquable, sauf une vilaine L5 en herbe. Les deux dernières longueurs gagneraient à être mieux " délichenisées ". Fait par Pierre Chapoutot et Etienne Rol le 26 août 2000. Corde 50 m.

Au total, une très belle voie parfaitement progressive, puisqu'on passe peu à peu du II au VI… !

Départ dans les dalles faciles à droite de l'aplomb du dièdre (1 longueur). Puis 2 longueurs juste à gauche de son fond, suivies d'une troisième au fond du dièdre, avec R4 à gauche. Suit une affreuse longueur pleine d'herbe en forte oblique à droite (25 m de corde fixe seraient les bienvenus !). Enfin, 2 longueurs très dures, peaufinées en tête par Etienne, pour sortir juste à droite d'une pointe jaune.

Descentes

Possible en rappels dans le pilier de droite, ou bien descente pédestre dans le flanc E en louvoyant dans du terrain à chamois.

NB : dans les parages du col, attention aux loups et aux patous !