Ces topos m'ont été envoyés par Pierre Chapoutot, je vous les fournis en l'état.
Rq : sur la carte IGN, l'éperon porte le nom de "Rocher Long".

Situation :

Proche du Puy Gris, le Roc de Pellegrin domine la combe du Tepey, près de St-Colomban-des-Villards, en Savoie. Son sommet est formé par une crête dentelée, orientée W-E, où l'on peut distinguer trois pointements principaux. Il en descend une série assez compliquée d'éperons, mais deux d'entre eux descendent très bas et se rapprochent pour enserrer dans la partie inférieure une sorte de couloir. Dans le haut de ce couloir s'érige une belle tour massive, qui correspond au pointement central du Roc. La face est haute de 450 m. Le rocher est parfois herbeux ou licheneux, mais il y a une majorité de belles longueurs sur un gneiss dans l'ensemble très bon. Il n'y a pas d'équipement en place. Se débrouiller avec coinceurs, friends et quelques pitons.

Approche.

À Saint-Colomban-des-Villards (sur la route du col du Glandon), gagner le hameau de Valmaure (1250 m). De là, on remonte à pied la combe du Tepey, vers l'W, jusqu'à un vaste replat, avec chaos de blocs, situé vers 1900 m (jusque-là, framboises abondantes). Le Roc de Pellegrin est le premier grand sommet que l'on voit à droite (1 h 30). On en gagne la base par des pentes d'éboulis et des champs de myrtilles (1 h).

Eperon de gauche.

Les premiers ascensionnistes ne sont pas connus. La description ci-après correspond à une ascension faite le 23 septembre 1973, par Pierre Chapoutot et Jean-François Lemoine. Voie D.

Itinéraire: voir croquis.(cliquer dessus pour agrandir)  De nombreuses variantes sont possibles. 5 heures.

Eperon de droite et tour centrale.

Même remarque pour l'éperon. La tour centrale a été faite le 30 septembre 1989 par Pierre Chapoutot et Franck Lafon (1ère ascension ?).

Le parcours de l'éperon est évident (AD, passages de IV). On peut corser les choses en y ajoutant l'ascension de la face sud de la tour centrale, ce qui donne une dénivelée totale de près de 600 m. Pour cela : du sommet de l'éperon de droite, descendre dans le couloir immédiatement à gauche, (désescalade et 2 grands rappels - corde de 2x50 m). Aborder la tour par un grand dièdre, puis continuer directement dans des dalles raides et compactes (soutenu et exposé, jusqu'au V/V+ - pitons et friends, rien en place).

Descente:

Traverser toute la crête sommitale vers l'E (PD; 0 h 30), puis descendre par de petits couloirs herbeux faciles et quelques passages rocheux jusqu'à un vaste éboulis. Tirer alors un peu vers la droite pour rejoindre une brèche marquée par un raide mur herbeux (petit rappel). Descendre alors vers le S un couloir terreux, puis une raide barre rocheuse (facile), qui amène à une vaste combe d'éboulis située au SE du Roc à proximité du point coté 2444 m (séjour de chamois, gros dangers objectifs le jour de l'ouverture de la chasse !). De là à la combe du Tepey, sans difficulté. Compter 2 h à 2 h 30 pour aller du sommet à Valmaure.

NB webmaster:

J'ai tenté le pilier durant l'été 2000, mais un temps maussade nous avait refoulé sur le chicot juste en contrebas à gauche des piliers.
On a donc fait avec T.Sautereau,  une voie de 4 longueurs "Cuillère de bois", 4+/5, Bon rocher mais pas mal de lichen, pas d'équipement en place.
Inutile de monter pour ça mais bon si la même mésaventure vous arrive ...

Le pilier a été parcouru en solo par Fabrice Roulier.