Ces 2 voies voie se déroule dans la face Sud de l'aiguille Capdepon dans les petites aiguilles d'Argentière.

Approche : Du col du Glandon, gagner la combe au sud du col de la Combe, puis remonter à vue au pied de la face (1h).


Voie des diédres

Elle se déroule en bon rocher, ambiance assez verticale, niveau D+ (5/5+), 250m.

Jérôme Weiss et Stéphan Houdier l'ont parcourue en Octobre 2000. Après une attaque sans doute originale, ils ont rejoints en haut le grand dièdre de sortie où ils ont trouvé 3 pitons.

Description : Attaquer par un dièdre délicat (5+) au rocher compact, bien à gauche de l'embouchure du couloir/dièdre venant du sommet (que l'on rejoint ensuite). Remonter des dalles noires (R1) puis tirer à droite (boite aux lettres puis petit surplomb en 4+) pour gagner un couloir (R2) à la base d'un système de dièdres que l'on remonte pour accéder au sommet (plusieurs longueurs 4/4+ puis 5+) (les longueurs de sortie sont magnifiques)..

Descente : descendre SE, vers le Coup de Sabre du Pigniollet (3 rappels).


Voie de la face sud

Topo de Etienne Jaillard fourni en l'état.

T D - , 180 m , 4 h , 10 p.

Belle voie en très bon rocher malgré des écailles instables, mais peu homogène. Très beau cadre. Non équipée (3 p. en place dansL5).

Prévoir des pitons pour les relais, des coinceurs, et des sangles. Encordement à 45 m commode.

Faite le 21 juin 1998 en Solo, en 4 h 30. Un vieux pitons était en place dans la longueur soutenue du dièdre.

La face Sud de l'Aiguille de Capdepon comprend : en bas, deux aiguillettes séparées par un couloir et séparées de la partie supérieure par une vire d'herbe; et en haut un grand dièdre oblique limitant à droite une raide face jaune de 50 m surmontée par des rochers gris moins raide.

Description :

La voie se déroule sur l'éperon de gauche de l'aiguillette de droite, puis dans une fissure courbe au centre de la face jaune et sort au sommet plus ou moins directement. Attaquer au pied de l'arête gauche (W) de l'éperon de droite.

- Escalader cet éperon sur deux petites longueurs(50 m, III, un peu de IV, herbeux). R 2 sur une vire d'herbe horizontale, au pied et à gauche d'une facette jaune verticale.

- 4 m à gauche de la facette, escalader un dièdre encaissé (IV) en franchissant un surplomb (IV+, coinceurs), le quitter à droite pour gravir une écaille verticale (V, 2 coinceurs) et remonter une rampe oblique vers la droite. R 3 aux abords du sommet de l'aiguillette (40 m).

Repérer, au centre de la face jaune, une fissure courbe bien marquée qu'emprunte la voie.

- Descendre à la brèche qui sépare l'aiguillette de la face, et rejoindre le pied de la fissure courbe rayant la face jaune (un peu de III). R 4.

- Escalader la fissure en franchissant le surplomb qui la ferme (45 m, V,IV, V+, 8 pitons, coinceurs et anneaux). R 5 sur une bonne terrasse(becquet) (Relais intermédiaire possible).

- Poursuivre dans la fissure grise à gauche (un peu de IV, puis III)jusqu'à une zone éboulée. R 6 (40 m).

- Traverser alors à droite sur une vire et sortir au sommet par des rochers plus faciles (un peu de III). R 7 (30 m).

Descente :

Descendre 30 m en versant Nord (un peu de 3) puis obliquer à gauche (W) pour gagner un pan incliné de dalles. Un premier rappel (40 m) amène à une plate-forme inclinée, de laquelle un deuxième rappel vertical (35 m) dépose au Coup de Sabre du Piniollet (1 h).

En descendre facilement le couloir Sud pour rejoindre l'itinéraire de montée.