Ces voies se déroulent à la pointe Joseph Gaillard dans les aiguilles d'Argentière.

Grimpable dés le mois de juin (descente rapide par les névés)

Carte IGN  3335 ET -  Bourg d'Oisans (les voies sont sur la photo de la carte)

Approche : Du col du Glandon, gagner la combe au sud du col de la Combe, puis remonter à vue au pied de l'éperon (c'est le troisième en partant de la gauche (1h10).


Off Width

Elle remonte l'éperon Est (c'est le troisième en partant de la gauche.
Elle se déroule en bon rocher, niveau D (5), 180m.

Parcouru par Xavier Dorel et Jérôme Weiss en octobre 2000. Nous avons trouvé 1 piton dans la première longueur.

Description : Remonter à droite de l'éperon en contournant à la fin un dièdre déversant (5) par une traversée à droite (1p) R1. Partir à droite pour rejoindre une fissure dièdre, passer l'étranglement puis sortir à gauche par l'éperon (4, rocher moyen), relais 5 m sous une large fissure. Par un crochet à droite, rejoindre la fissure et la remonter (4+, magnifique). Elle est très large (off witdh en anglais) et nécessite un friend 4 ou 41/2 pour éviter une envolée de 10m. Se rétablir sur l'arête puis remonter juste à gauche de l'arête (relais sur des gradins (spit + pitons à droite). Traverser à gauche et remonter un dièdre, petit toit (5), puis de belles fissures (4+) pour atteindre une terrasse sur l'arête (relais). Dernière longueur par l'arête avec un crochet à gauche pour éviter un bloc branlant. On atteint ainsi une pointe séparée de la pointe principale par une brèche aiguë.  

Descente : 2 solutions :


Pilier SE

Présentation

Ouverte par 2 grands du terrain d'aventure (P.Chapoutot et J.J.Rolland) en octobre 1970, elle offre une très belle voie de 220 m D- très peu équipée.

Le topo est paru dans "Escalades faciles en Dauphiné" de T.Margueritat (Ed. Oros).
Cependant l'ayant parcouru en juin 99, je vous retranscris ici une autre description qui vous permettra de passer par le sommet et qui reprend l'accès aux rappels. Cette voie étant une bonne initiation aux voies du massif, il est intéressant de ne pas décourager les éventuels candidats.

Le rocher est bon, bien que très fracturé par endroits. La sortie au sommet est un peu moins bonne.
La voie est peu équipée, coinceurs et friends se placent bien, on peut quand même emmener quelques clous (éviter de suivre le classique conseil de "en cas où, au fond du sac", car dans un passage où on en a besoin, on est rarement à l'aise pour les en sortir).
Corde de 50m pour les rappels.

La voie d'ascension se situe dans le pilier juste à gauche de la gorge, les rappels dans la gorge. (1h30).
La voie démarre au point le plus bas dans un dièdre vert (en superbe rocher) qui continue par une fissure cheminée noir.

Description

-  Remonter le dièdre puis la fissure cheminée (4+, 1p). Redescendre de l'autre coté (gare au tirage !) et remonter une petite pente herbeuse pour venir faire un bon relais sur un bloc saillant.
- attaquer droit au dessus sur 5m puis tirer à droite (2p) puis droit (4+) et sortir sur la droite (1p). Enjamber l'arête et remonter d'abord en ascendance à droite puis tout droit un trés beau système de fissures (4+) (1p). Relais au pied d'un superbe dièdre noir (lg de 45 m).
- Gravir ce dièdre (4+ 1p) jusqu'à une bonne plateforme. Continuer droit dans le mur au dessus par une fissure (4+ 1p). Franchir un bloc détaché et faire relais au pied d'un dièdre cheminée avec des gros blocs en équilibre (lg de 45m).
- Monter dans le dièdre cheminée avec précautions. Puis continuer droit. On fait relais à gauche de l'endroit où l'arête est plate (lg de 45m).
- Par la gauche de l'arête, remonter une belle dalle au départ puis un petit mur à prises franches. Suivre ensuite le fil jusqu'à une brèche franche. Sur la droite de la brèche se trouve le couloir de descente. (lg de 45m).
- Remonter alors l'arête (rochers à précautions) par une grande longueur de 50m. La vue du sommet sur l'enfilade d'aiguilles au sud et au nord est assez fantasmagorique.
 (3 à 4h)

Descente

Du sommet redescendre à la brèche en désescalade. De la brèche soit installer un rappel de 50m (rien en place, risque de coincements) soit descendre en désescalade (nombreuses possibilités d'assurances à installer pour le dernier) en suivant le fond du couloir sur 40m. Lorsque l'on arrive au dessus du tunnel, prendre rive droite (1 p) et continuer à descendre rive droite pour atteindre le haut du pont rocheux où se trouve l'amarrage de rappel (1 spit et 1p). Le rappel fait 50m : descendre à l'extérieur du tunnel, puis continuer par le fond du couloir jusqu'au moment où il replonge verticalement (45m), le 2ieme amarrage (1 spit et 1p) est alors visible sur la rive gauche (pendule pour l'atteindre). Faire alors un deuxième rappel de 50 m en restant rive gauche (le fond du couloir est plein de blocs instables). Ce dernier vous pose à une vingtaine de mètres de l'attaque (névé en début de saison, 3ième rappel possible en rive gauche (sangle)).
(1h à 1h30)

Pour regagner le parking, suivre au mieux les névés (30' en début de saison, 50' plus tard).